https://cdp-fspd.uqam.ca/

http://www.uqam.ca/|logo_uqam_couleur-blanc.svg|UQAM, Université du Québec à Montréal|38



Faculté de science politique et de droit|faculte-science-politique-droit|http://www.fspd.uqam.ca/

Centre de développement professionnel


Recherche




bannière du site Centre de Développement Professionnel

Perspectives de carrières en droit

Le baccalauréat en droit permet de pratiquer à titre d’avocat.e. ou de notaire. Toutefois, des deux professions, la profession de notaire est non seulement moins connue, mais est souvent même mystifiée. Les principales différences et similitudes de ces deux professions sont les suivantes :

  • La formation :

Pour devenir avocat.e, le ou la diplômé.e en droit doit compléter la formation professionnelle de l’École du Barreau (quatre mois qui seront, au choix de l’étudiant.e, précédés ou non de quatre mois de cours préparatoires) et réussir les évaluations avant d’effectuer un stage de six mois.

Pour devenir notaire, le ou la diplômé.e en droit doit compléter des études universitaires de deuxième cycle en droit notarial comprenant des cours, des activités pédagogiques et un stage de seize semaines.

  • Les actes exclusifs :

L’avocat.e peut ainsi agir en matière contentieuse.Le fait de plaider ou agir devant un tribunal est un acte exclusif de l’avocat.e (avec quelques exceptions prévues à l’art 128 de la Loi). De plus, « préparer et rédiger un avis, une requête, une procédure et tout autre document de même nature destiné à servir dans une affaire devant les tribunaux » est aussi un acte exclusif aux avocat.e.s.

Le notaire, à titre de représentant de l’État à le devoir d’agir en toute impartialité, ce qui l’empêche de défendre une seule partie. Le notaire est un officier public qui en cette qualité « a pour mission de recevoir les actes auxquels les parties doivent ou veulent faire faire donner le caractère d’authenticité qui s’attache aux actes de l’autorité publique, et d’en assurer la date, et s’il s’agit d’actes reçus en minute, d’en conserver le dépôt dans un greffe et d’en donner communication en délivrant des copies ou extraits de ces actes ».

  • Le travail au quotidien :

Sur cet aspect, les professions d’avocat.e et de notaire présentent des similitudes. En effet, rencontrer des clients, rechercher, rédiger et donner des conseils juridiques sont des tâches qui appartiennent aux deux carrières.

Retour en haut de page